Gestion de classe

Accueillir les élèves dans la classe

Accueillir les élèves n’est pas un acte anodin. Qu’on le fasse dans la cour ou dans sa salle de classe, l’accueil n’en reste pas moins un moment clef dans une journée de classe qui doit être anticipé et pensé au même titre que tout ce qui sera proposé ensuite.

Vous n’êtes pas convaincu? Et bien laissez-moi tenter de vous montrer objectivement pourquoi il est essentiel de réfléchir à la manière d’accueillir ses élèves.

Avant toute chose, une petite pause linguistique s’impose.
Étymologiquement, le verbe accueillir est construit à partir du préfixe latin ad qui indique la direction et du radical cueillir qui vient du latin colligere qui signifie rassembler.
Dans le radical cueillir, on peut facilement percevoir l’intention et l’envie d’agir. En effet, cueillir est un acte volontaire qui implique que l’on va au devant de l’objet de notre cueillette.

Oui bon d’accord et après? On ne va pas non plus se préparer à accueillir nos élèves comme on se préparerait à cueillir les champignons?
Et bien, pourquoi pas?
Intéressons-nous à la cueillette du petit roi de la forêt. Lorsque vous prenez votre panier pour partir à la recherche du précieux champignon, tout votre corps se prépare à cet accueil. Et lorsque votre regard perçoit enfin l’objet de toutes vos convoitises, vous prenez mille précautions pour l’accueillir comme il se doit: on le coupe soigneusement et avec douceur puis on le dépose délicatement dans le panier aux côtés de ses congénères. Une fois à la maison, on le nettoie minutieusement, on lui prodigue les soins indispensables. Et c’est seulement à toutes ces conditions qu’on peut ensuite le mettre à mijoter pour qu’il libère toutes ses saveurs et s’épanouisse parmi tous les autres ingrédients avec qui il est rassemblé.

N’est-ce pas pareil pour nos élèves?
Nous nous préparons à les accueillir en venant à l’école avant eux pour installer la classe, le travail, les activités. Lorsqu’on les aperçoit enfin, on les invite à entrer dans la classe en douceur et avec le sourire (oui parce qu’en faisant grise mine, je ne suis pas certaine que cela leur donne envie d’entrer…), on leur accorde à chacun un peu d’attention par un mot, un regard, un encouragement, un petit échange. A l’heure actuelle, on peut même dire qu’on les nettoie minutieusement (merci Miss Covid et ses lavages de mains à répétition…)! En bref, on leur prodigue des soins indispensables pour qu’ils se sentent bien dans ce lieu et aux côtés de leurs congénères. Et, une fois l’accueil terminé, il est enfin possible de les mettre à mijoter et laisser toutes leurs compétences se développer et s’épanouir.

Vous n’êtes toujours pas convaincu ? Et bien, tirons encore un peu par les cheveux ce comparatif en nous penchant du côté de la maternelle. L’enfant arrive accompagné par un parent ou un proche, et la maîtresse ou l’Atsem vient le cueillir auprès de l’accompagnant. Il est alors délicatement déposé dans la classe. On veille sur lui et on veille à respecter ses besoins jusqu’au moment incontournable du rassemblement. Une fois ces étapes réalisées dans un laps de temps plus ou moins long, l’élève est prêt à entrer en activité, à apprendre, à expérimenter, à s’émerveiller.

Et bien, en élémentaire aussi l’accueil est un moment important. Ce n’est pas parce que l’enfant a grandi qu’il n’a plus besoin d’être accueilli avec autant d’attention qu’auparavant pour ensuite laisser toutes ses saveurs s’exprimer.

A présent que vous voilà convaincu par l’importance de penser et organiser l’accueil des élèves (s’il reste quelques doutes, je peux vous faire un parallèle avec la cueillette des framboises ou des fraises des bois), parlons un peu de l’accueil dans la classe.
C’est une organisation que je connais bien puisque qu’avec mes années en maternelle, j’ai eu largement le temps de l’expérimenter. Et j’ai été ravie d’apprendre, en arrivant dans ma nouvelle école en septembre dernier, que les collègues souhaitaient tenter l’accueil dans les classes.

L’année scolaire est terminée et il est temps pour moi de faire un bilan sur l’accueil mis en place cette année.

1. Un gain de temps
En effet, plus encore par les temps qui courent où les lavages de mains se sont multipliés, accueillir dans la classe permet d’échelonner facilement le passage au lavabo et l’entrée dans la classe. Terminé les « Allez, on s’installe rapidement et on fait le silence! ». La classe se remplit progressivement d’élèves qui s’installent tranquillement et sans pression sans pour autant que cela ne dure une éternité.

2. Une transition maison / école
On le dit souvent en maternelle: le temps d’accueil permet aux loulous de passer de la maison à l’école en douceur. Ce constat est tout aussi vrai en élémentaire: chacun peut prendre le temps d’entrer en classe et endosser son costume d’élève à son rythme. Les routines et petites habitudes de la classe y contribuent largement: les élèves savent parfaitement ce qu’ils peuvent et ont à faire pendant ce temps. Et lorsque l’accueil prend fin, toute la classe est prête pour attaquer la journée de classe.

3. Un moment privilégié
Accueillir dans la classe est aussi une occasion pour chacun d’échanger avec les autres. Se dire bonjour, prendre des nouvelles les uns des autres, faire des projets pour la récréation… Cela peut paraître anodin mais, quand on est un enfant, ce sont des petits riens très précieux. Et qu’on se le dise, cela évite quelques bavardages ensuite puisqu’ils ont eu la possibilité de se parler quelques minutes avant de s’atteler au travail. C’est aussi l’occasion, pour ceux qui le souhaitent, d’échanger avec la maîtresse, lui poser une question, faire une confidence, lui demander de l’aide ou encore lui donner un document ou un mot de la famille.

4. Un temps pour rassurer et observer
Pour faire une belle cueillette de mes élèves, j’aime leur proposer des activités sous forme de routines qui reprennent des notions déjà travaillées en classe.
Elles peuvent prendre la forme de petits exercices courts à faire dans le cahier du jour, d’activités installées sur les tables avant leur entrée en classe (comme on le ferait dans une classe de maternelle) ou encore d’entraînements pour ensuite pouvoir passer leurs ceintures.
Savoir ce qui les attend aide à installer un climat de confiance et à sécuriser les enfants. Ces routines sont aussi une manière pour moi d’observer les élèves, suivre leurs progrès et identifier les notions à consolider.

De mon point de vue, l’accueil en classe n’a que des avantages et me convient très bien.
Mais ce n’est pas le cas cas pour tous. D’autres enseignants trouveront plus pertinent d’accueillir leurs élèves dans la cour et entrer tous ensemble dans la classe. A chacun de trouver le fonctionnement qui lui convient le mieux. Et vous, comment se passent vos accueils?

Accueil des élèves cycle 2 cycle 3 ce2 cm1 emploi du temps pédagogie organisation classe accueillir dans la classe

2 réflexions au sujet de “Accueillir les élèves dans la classe”

  1. Bonjour, combien y a-t-il de classe dans l’école, y a-t-il des étages ? Je suis directeur et plusieurs de mes collègues voudraient faire l’accueil en classe, mais cela m’interroge en terme de surveillance. Qui au portail ? comment gérez-vous les déplacements des élèves du portail à la classe ? Merci de votre retour.
    Sylvain

    J’aime

    1. Bonjour,
      Nous avons 5 classes dans l’école dont 1 en étage (l’année dernière, 2 classes étaient en étage). Nos élèves accèdent à l’école par la porte d’entrée principale de l’école et sont directement dans le bâtiment. Ce sont nos collègues Aesh qui ont la gentillesse d’ouvrir la porte et de la refermer à la sonnerie. Pour les élèves de l’étage, ils n’ont le droit de monter que si la maitresse est dans la classe. Sinon, ils se rangent en bas et l’attendent pour monter avec elle.
      Pour ce qui est des classes en rez-de-chaussée, 3 classes sont directement accessibles par le hall d’entrée ce qui fait que l’Aesh et les maitresses voient les élèves. Pour ma classe, les élèvent doivent passer sous préau mais je les vois depuis ma classe.
      Dans mon école précédente, certaines collègues souhaitaient un accueil dans les classes, d’autres non. Du coup, ce sont les maitresses qui préféraient accueillir dehors qui étaient au portail pendant que celles qui préféraient accueillir dedans étaient dans l’école.
      L’accueil dans les classes peut vraiment être un atout, encore plus avec le protocole sanitaire actuellement en place. Mais il est vrai qu’il peut être difficile à mettre en œuvre et qu’il dépend clairement de l’agencement des bâtiments et la visibilité qu’on peut avoir. Sans oublier les obligations en terme de sécurité avec la surveillance à l’entrée de l’école.
      J’espère avoir pu vous apporter une réponse claire.
      Bonne journée.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s